La mutuelle, qu’est-ce que c’est ?

img

Santé et finance


La population française se soucie fortement de sa santé et de ses finances. Pour arriver à concilier ces deux pôles d’intérêts, divers mécanismes sociaux ont été imaginés. Ainsi, la Sécurité sociale a été instaurée afin de permettre une couverture des dépenses de santé.

Sécurité sociale


En d’autres termes, la Sécurité sociale, qui constitue un régime obligatoire, permet aux citoyens français d’être remboursés de leurs frais médicaux (consultations, médicaments, analyses, etc.), moyennant une cotisation. Il est apparu cependant que cet organisme d’Etat a connu un déficit considérable, enregistrant plus de dépenses que de recettes. Cette situation a conduit à une restriction importante des prestations de la Sécurité sociale. Les plus touchés par cette révision ont été les ménages à revenus modestes, privés d’accès aux soins de santé.

Mutuelle de santé


Les mutuelles, fort heureusement, ont pu se développer pour pallier cette défaillance de la Sécurité sociale. Système complémentaire de santé, non obligatoire, la mutuelle se présente alors comme l’idéal pour les familles ayant des soins à effectuer. Une cotisation modeste, adaptée au pouvoir d’achat de chaque ménage, permet de recevoir des remboursements ultérieurs de manière conséquente.

La mutuelle n’a pas de but lucratif, c’est-à-dire que faire du bénéfice financier n’est pas son objectif. De plus, elle est gérée par ses propres membres, qui siègent en Conseil d’Administration, élu en Assemblée Générale. Chaque membre dispose d’une voix, ce qui fait de la mutuelle un organisme égalitaire, équitable et juste.

La mutuelle a un objectif précis, en fonction de ses statuts. Ainsi, il existe des mutuelles d’ingénieurs, des mutuelles d’enseignants ou d’éducateurs, des mutuelles de cadres, etc. Cependant, ce sont les mutuelles de santé et de retraite qui se développent le plus, compte tenu des besoins de la population. Ainsi donc, la mutuelle de santé, appelée aussi complémentaire, permet de recouvrir en totalité sinon presque en totalité, les dépenses engagées pour des soins. La Sécurité sociale a instauré des plafonds dans divers domaines pour ses remboursements, la mutuelle vient compléter ses lacunes.

En définitive, adhérer à une mutuelle permet à nombre de ménages, de réaliser des économies substantielles en matière de santé.